Je remercie Michka qui m'autorise à publier et vous faire partager ses connaissances 'du ciel' actualisées avec les énergies actuelles.

Voici donc ce qu'elle nous dit, et qui sonne "on ne peut plus juste" s'alliant en complémentarité aux autres messagers de la Terre, notre Mère Nourricière !

Solstice d’été 2018

Bonjour à vous tous et toutes,

C’est l’été officiellement depuis hier, jeudi 21 juin 2018 à 10h07 heure UTC , soit midi environ pour la France. Je suis un peu en retard mais la chaleur et le soleil, quant à eux, se sont déjà invités depuis plusieurs jours dans le ciel pour célébrer ici l’arrivée de l’été. Il y a bien des façons d’aborder cette saison selon notre nature et ce qui nous passionne.

Pour beaucoup, c’est la coupe du monde 2018 de football masculin qui les fait vibrer, pour d’autres c’est une soirée à fêter la musique qui marque l’entrée dans l’été ou la perspective des feux de la Saint Jean, tradition issue du culte du Soleil dans l’Antiquité. D’autres regroupements plus spirituels prévoient chaque année des méditations collectives particulières pour la Terre et pour l’humanité. Tout cela rassemble les gens dans une forme de solidarité. Chacun vit à sa façon ce début de saison,  où qu’il soit sous sa latitude, avec ou sans conscience, parfois dans la joie des partages de soirées entre amis, parfois dans la peine  et la solitude,  parfois dans une envie de se retirer en lui-même, car l’énergie du Cancer le favorise, et tout cela est juste.

En ce qui me concerne, fidèle à mes aspirations, et ne prisant pas particulièrement la foule, je reste tranquillement dans mon nid. L’entrée du Soleil dans le signe du Cancer me touche toujours dans ce que j’ai de plus intime, ma bulle intérieure,  et ma célébration se fait plutôt  dans le silence et l’introversion. Le Cancer c’est aussi le contact avec l’âme dans ce signe d’eau et qui nous met au contact de notre univers émotionnel avec une forme d’instabilité et de mouvement de celles-ci: ce sont nos « états d’âme » fluctuants et insondables.

Cette année, j’ai choisi de commencer l’été dans le Sud de la France pour l’air marin, le dépaysement, plus de lumière et beaucoup de chaleur mais surtout pour un ressourcement en solo. Et j’en suis récompensée !

C’est parfait car sur le plan énergétique, cela me « reconnecte » à moi et  me permet d’affiner en profondeur mes contacts dans les mini-groupes d’astrologie  où je suis dans mon élément: ressentis, inspirations, perceptions, dialogues personnels …

La carte du solstice donne le ton des trois mois d’été où l’énergie lourde de la Terre va s’affirmer de plus en plus en raison des planètes lentes qui s’y sont installées. La lenteur,  ne vous a pas échappée, j’en suis sûre. Vécue sous forme de tranquillité où le temps s’étire à l’infini, ou bien au contraire, vécue dans l’impatience parce que nous avons l’habitude de courir, de convoiter que tout se fasse dans l’immédiateté  et, entre ces deux pôles, toute la gamme de ressentis est possible.

Si je parlais en jargon météo, je vous dirais que s’il y a des anticyclones qui nous protègent des intempéries  et permettent de rester dans la chaleur du soleil et son rayonnement (Soleil et Mercure en Cancer, en Cancer et Vénus en Lion) il y a aussi quelques turbulences possibles et des orages imprévisibles (Mars en Verseau, Uranus en Taureau) sur fond de dépression atmosphérique (Saturne, Lune Noire et Pluton en Capricorne n’exhortent pas vraiment à la rigolade.  Cependant ce n’est pas de la météo et le libre -arbitre permet de déterminer de quelle façon nous allons envisager les prévisions d’un tel climat:

Si nous optons pour l’improvisation sans trop d’inquiétude ce sera un facteur de liberté retrouvée car nous ne nous accrocherons pas à des événements ou perspectives qui ne sont plus adaptées à notre évolution. (Uranus trigone Saturne, sextile Soleil). Vivre au jour le jour dans son corps et dans ce que la vie physique et matérielle proposent, sans extrapoler trop loin vers demain ni nous téléporter par le mental ailleurs que « ici et maintenant », tel est le message du passage de la planète Uranus pendant les sept années à venir !

Si nous nous recentrons bien sur notre cœur, nous avons toutes les chances de ne pas perdre patience car nous ficherons pas mal du temps qui passe car nous serons dans notre sphère intérieure, pris par des élans et des pensées qui nous font chaud et nous portent vers de belles inspirations créatrices à condition de sortir de l’inertie que confère le sentiment de blocage et de transformer l’essai ! (Vénus en Lion en quinconce à Saturne)  Euh!…J’ai bien dit  « recentrons-nous sur notre cœur  » pas « sur notre nombril » sinon ça ne marche pas !

Enfin un beau triangle d’eau est là, il dilue (Neptune en Poissons, rétrograde) les rigidités passées, il transmute (Jupiter en Scorpion, rétrograde) toutes sortes de rétentions émotionnelles qui peuvent désormais être traitées et il favorise l’accès à notre sensibilité la plus réceptive et subjective (Soleil en Cancer). Alors de ce fait même, ce qui est le plus facile est de nous laisser porter par l’eau, par le courant, l’eau nous donne le sens du soin de nous-même t des autres. En revanche, si nous n’écoutons pas profondément notre sensibilité ou si au contraire, nous nous laissons submerger dans une non-maîtrise de celle-ci, alors ce grand aspect bénéfique ne nous sera d’aucun secours car il « permet  » il « soutient » mais n’oblige rien,  c’est à nous de saisir l’occasion d’en faire l’expérience.

Belle entrée, à vous tous, dans cette saison de Feu et merci des les liens que nous tissons ensemble dans le subtil…

  Michka

Site de Michka