Guérir ses blocages

Bol chantant note si bémol.

Lflower 1es soins énergétiques ne sont pas des soins passifs d’un thérapeute à un demandeur.
Le “demandeur” de par sa demande, a le désir et l’intention claire de “guérir” ou “changer quelque chose dans sa vie.

C’est d’abord par lui et son intention que la guérison arrivera !
Il EST, de par son intention formulée de guérir, acteur de sa guérison déjà à 50 %.

Le travail du “guérisseur” ou “canal,  peut comporter plusieurs phases !
Le guérisseur est une personne qui a fait un travail de “purification” de son être, qui sait s’entourer de “lumière” (pensées positives, actions altruistes et non égotiques) et qui cultive cet état de connexion permanente de canal lumineux entre le ciel (Père) et ancrage à la terre (Mère/Gaïa).
L’ancrage étant un état très important pour ne pas se retrouvé “éthéré” et déconnecté du réel de la vie.
Petite méditation rapide d’ancrage à la terre. smil fil

Les énergies négatives, sous formes de blocages émotionnels, sont telles de l’électricité enfermée dans un contenant, (le corps), créant ainsi une tension de plus en plus grande, qui peuvent provoquer de grands dégâts physique (maladies), le corps physique étant le dernier à recevoir les dommages des émotions négatives ressenties auparavant et qui n’ont pas pu être évacuées !

LE BUT EST :
Le but pour le demandeur, est de conscientiser ses propres blocages.
De libérer ses souffrances, souvent vécues dans l’enfance avant 7 ans, afin de faire sortir les tensions vibratoires qui se sont logées dans le corps physique par le biais des corps énergétiques.
Les corps énergétiques sont “nourris” par les chakras qui sont des roues d’énergie situées à divers points du corps. Il y a 7 chakras majeurs et une multitude de chakras mineurs. 

En effet, si l’énergie circule mal dans un des corps subtils, (voir shéma ci dessous) toute la chaine harmonieuse est rompue, et la disharmonie arrive dans le corps physique et provoque des maux.
Dans l’ordre, partant du plus près du corps en s’éloignant,

Voici les corps subtils qui constituent notre champ aurique.

Corps physique
Corps éthériquecorps subtils
Corps émotionnel
Corps mental
Corps astral
Corps supra-astral
Corps céleste
Corps de lumière

Comment ? :

Le thérapeute sert de “canal/outil” de libération des énergies bloquées.
Pour cela, il a conscientiser et étudier des techniques de libération, et les mets à la portée du “demandeur”, selon la sensibilité de chacun.

Cela peut se faire par  la parole/ le verbe,
la danse / le corps, les sons / la musique /
les sons des bols tibétains, bols de cristal,
le tambour amérindien, et bien d’autres outils.

Isabelle Clergue,
de la région MidiPyrénées, vous parle et vous propose :

  • Outre la Libération de la Mémoire Cellulaire en conscience , j’utilise les Qualités d’Harmonisation Énergétique du Son par la voix (chant des voyelles et chant intuitif) et différents instruments tels que :
    les bols tibétains qui nous unifient et nous relient au système solaire par les 7 métaux avec lesquels ils sont fabriqués
    les bols de cristal de quartz pour la purification des traumatismes anciens et des blessures affectives
    le tambour amérindien pour l’harmonisation des centres énergétiques en particulier celui du cœur proches du son primordial AUM, les vibrations sacrées des bols tibétains pénètrent au cœur des cellules et génèrent une énergie de guérison chargée de Lumière.
    Moment d’intimité avec toutes les dimensions de son Être, le Soin énergétique sonore régénère, harmonise et expanse. Il nous pose dans notre Être essentiel en accord avec l’Univers.Les vibrations et les fréquences du son libèrent en douceur les tensions, blocages et traumatismes inscrits sur les plans physique et énergétique jusqu’au plus profond de l’Être.
    Elles viennent nourrir également l’équilibre de santé et le potentiel sacré de la personne.

Le site sur lequel vous trouverez tous les renseignements et rendez-vous : http://www.therapie-humaniste.com

—————–

Les bols chantants Tibétains ou Népalais.
Un bol s’écoute, s’essaie, mais surtout se ressent.  Et le ressenti d’une personne n’est pas celui d’une autre. C’est un objet personnel, intime et une rencontre avec soi-même…

Les bols chantants émettent des sons et des vibrations comme le fait un morceau de musique.

Le bol parle à notre esprit et à notre âme, recrée un équilibre intérieur, il est favorable à la méditation.
Comment faire chanter les bols Tibétains ?
Les bols possèdent plusieurs sons :
–    le son “cloche” qui est le son quand on frappe le bol avec un bâton
–   l’harmonique” qui est le son à la base même du bol, souvent plus aigu que le son cloche.

Selon le bâton utilisé on obtient des sons différents, bâton de bois sans cuir, avec cuir, bâton gong
Le bâton doit être placé entre le pouce, index et le majeur.
Le premier doigt et le majeur doivent rester parallèles, comme un stylo.
– Le mouvement doit être homogène avec une pression du bâton sur le bol.

Le plus important étant de faire les rotations avec votre bras et non juste avec le poignet.

Obtenir un son pur :
– Quand vous commencez à frotter le bâton, inclinez ce dernier pour que la surface de contact soit réduite au maximum, frotter l’arrête du bol.
– Ne pas hésiter à bien appuyer fort au départ

– Donner un coup de bâton avant de faire chanter le bol n’est pas l’idéal, car le bol vibre de trop, amorcer le bâton sur l’arrête du bol avec force dès que vous commencez à tourner tout dans la foulée d’un même geste.buddha

Faites une petite expérience ! smiley-mauv

Montez le son de votre ordinateur, cliquez sur le petit triangle, fermez les yeux et écoutez le son guérisseur des bols tibétains et leur note associée !

Puis, ouvrez lentement les yeux, et savourez ce moment ! 

Comment vous sentez-vous à présent ? 

 

Bol chantant note si b environ :

 

Bol chantant note sol environ :

 

Bol chantant note do environ :